de-DEfr-FRen-US
GO
de-DEfr-FRen-US

26

oct.

2013

Swiss Indoors, la Mecque de la classe mondiale

Après plus de deux heures et demie, le Canadien Vasek Pospisil (image) perd définitivement l’équilibre à Bâle. Out contre Roger Federer. Cependant, selon l’avis unanime des experts, le perdant (ATP 40) va bientôt progresser nettement sur le tableau mondial. Lors de la finale, on assistera, comme l’an dernier, à un fascinant duel de titans entre les héros du Top-Ten Juan-Martin Del Potro et Roger Federer. Dans le Head-to-Head le Suisse mène par 13:4 victoires, mais attention: en 2012, l’Argentin a remporté les deux dernières confrontations directes aux masters de Londres et à Bâle sur le score de 6:4, 6:7, 7:6. Si l’event de la formule ATP 500 a connu deux années de suite une si prestigieuse affiche de finale, ce n’est pas une évidence. Cinq stars issues du Top-Ten étaient alignées à Bâle dont trois ont été éliminées très tôt alors que deux seulement ont passé la rampe. Cela démontre dès lors à quel point la compétition dans le tennis masculin est rude. Seule compte la prestation et rien d’autre. En l’occurrence, le prix non officiel de la malchance a été attribué au Tchèque Tomas Berdych: le numéro 2 a perdu, dès son entrée en scène, contre le Croate Karlovic après une balle de match ratée et aucun break à son avantage.
«janvier 2018»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234