de-DEfr-FRen-US
GO
de-DEfr-FRen-US

25

oct.

2017

Le Black Power est plutôt rare dans le tennis masculin américain

Suivre l’Américain Frances Tiafoe sur le court à St. Jakob a révélé une facette intéressante du tennis. Malgré une défaite sévère face à la superstar Roger Federer, l’adolescent américain a démontré des qualités de mobilité, puissance et vitesse. Les jeunes de couleur sont actuellement une espèce plutôt rare dans le tennis masculin américain. Aux côtés de Tiafoe, Donald Young (58), Michael Mmoh (ATP 153) ou Evan King (ATP 209) figurent au classement ATP. Par sa puissance physique, le balèze Tiafoe a rappelé aux amis du tennis bâlois un certain Chip Hooper. Celui-ci a été jadis un joueur au service canon avec un physique digne d’un roi de la lutte fédérale. Après Hooper, Rodney Harmon ou James Blake ont atteint un bon classement sur le circuit. Toutefois, la référence des noirs dans le tennis américain reste Arthur Ashe. Il a non seulement été le premier professionel de couleur à être sélectionné dans l’équipe américaine de Coupe Davis, mais il a aussi été une personnalité importante dans la mise en place du syndicat des joueurs de l’ATP et un médiateur respecté entre les deux parties. Ashe est décédé relativement tôt (en 1993 à l’âge de 49 ans) des suites d’une pneumonie liée à la maladie du SIDA.

«janvier 2018»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234