de-DEfr-FRen-US
GO
de-DEfr-FRen-US

27

oct.

2017

Le boss de l’ATP résident de Monaco est en visite à Bâle

«Dès que la politique fait son entrée dans la maison, l’amour fiche le camp.» Dans le tennis masculin, c’est exactement le contraire qui est vrai. La politique monte aussi à la volée. Les Swiss Indoors ne sont pas une tête de pont esseulée du tennis helvétique, les habiles Bâlois sont aussi bien placés au niveau politique. Cette année, le CEO de l’ATP World Tour, l’Anglais Chris Kermode (photo), est en visite pour la première fois au principal événement tennistique en Suisse. L’ancien joueur et directeur des ATP-Finals à l’O2 Arena de Londres est le premier Européen à occuper un poste si élevé dans l’histoire de l’Association of Tennis Professional. Kermode a été impressionné par l’événement et par l’importante offre de prestations de services fournie par les Swiss Indoors aux spectateurs. L’Anglais qui réside à Monaco au siège de l’ATP a assuré au directeur du tournoi Marc Zimmermann qu’il va revenir en 2018 à l’occasion de l’ouverture de la St. Jakobshalle.

      Au sujet du paquet de réforme de l’ATP World Tour qui revient sans cesse dans les discussions, l’hôte de haut rang, fin diplomate, n’a rien laissé filtrer. Dans les coulisses, on chuchote qu’aucun changement majeur n’interviendra en 2018. Une autre question est sur toutes les lèvres, à savoir si une catégorie intermédiaire 750 doit être introduite sur le circuit entre les masters 500 et 1000. La réponse à cette question semble totalement ouverte.

«janvier 2018»
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
25262728293031
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234